Rechercher

Déjà vus

Lettre d'informations

Nouveaux produits

BOW Clara (1905-1965)

Nouveau produit

ELLE FUT LA "IT GIRL" DU CINEMA MUET

Plus de détails

Ce produit n'est plus en stock

355,00 €

En savoir plus

Exceptionnelle et rarissime photo signée à la plume dans les années 30. La photo a des trous de punaises aux angles.

Principalement connue sous le surnom de It Girl, cette légende du cinéma muet joue dans une cinquantaine de films entre 1925, où elle fait ses débuts dans Down to the Sea in Ships, et 1933, année de sa retraite, parmi lesquels d'incontestables réussites dont Kid Boots (1926) et Le Coup de foudre (It) (1927). Elle est un modèle des garçonnes, ou flappers, des années 1920.  Suite à divers scandales liés à ses moeurs très libres, Clara Bow arrête sa carrière pour élever sa fille avec son mari, l'acteur Rex Bell. 

En 1929, Clara Bow devient l'actrice la mieux payée d'Hollywood, et en 1931 elle se retire définitivement de l'écran et de la vie publique. Rarement l'industrie du cinéma américain aura exploité de manière aussi ostentatoire une de ses stars, mais rarement une star du cinéma aura donné autant de fil à retordre aux pontes de Hollywood ! Si sa carrière a été brisée par les scandales, ceux-ci l'ont pourtant entretenue – sur une durée restreinte il est vrai.

L'histoire du cinéma retient une star délurée dont les films restent hélas invisibles, une actrice naturelle, moderne, qui annonçait d'autres bombes : Jean Harlow (au destin aussi bref) et Marilyn Monroe. Incarnation parmi d'autres de l'ère jazz des années folles, la plus américaine des étoiles de l'époque annonçait tout autant Joan Crawford ou Barbara Stanwyck, cristallisant une perte d'innocence flagrante (comparée avec Mary Pickford et Lillian Gish) et l'éloignement du modèle européen pérennisé un temps par Greta Garbo, Marlène Dietrich et Hedy Lamarr...

Balayée de la mémoire du grand public, Bow demeure au sommet du panthéon cinématographique. Son origine modeste, son ambition démesurée, sa soif de reconnaissance, qui passe d'abord par la reconnaissance de sa beauté et de son charisme, l'ont menée à la gloire, à la déchéance et à l'oubli.